Les bénéfices de l'autorééducation pour les établissements de santé

Qu’est-ce que l’autorééducation ?

L’autorééducation est la rééducation pratiquée par le patient lui-même. Le patient réalise sa rééducation en autonomie, le plus souvent en dehors du centre de soins, grâce exercices et conseils donnés par son professionnel de santé.

Pourquoi faire de l’autorééducation ? 

L’autorééducation permet d’entretenir et consolider les bénéfices du travail de rééducation fait avec le professionnel de santé et surtout, donne au patient les outils pour pouvoir améliorer son état de santé et sa qualité de vie au jour le jour sans être dépendant de la séance avec son kinésithérapeute. Elle rend le patient acteur de son rétablissement : cette autonomisation et valorisation du rôle du patient dans sa rééducation permet d’augmenter son observance et sa motivation dans le parcours de soin.

Pour qui ? 

L’autorééducation peut être utilisée par tous les patients, avec l’accompagnement d’un professionnel de santé. Celui-ci crée un programme d’exercices d’autorééducation spécifiquement pour lui, en lien avec sa pathologie, ses capacités et possibilités personnelles.

Le programme d’exercices évoluera en même temps que l’état de santé du patient lors de sa rééducation pour en devenir le parfait complément.

Exemples : l’autorééducation pour la sclérose en plaque, l’autorééducation pour une suite de chirurgie, pour une lombalgie chronique, pour une réadaptation à l'effort...

L’autorééducation dans les établissements de santé

Dans les centres de rééducation, SSR, hôpitaux et autre établissement de santé, l’auto rééducation peut être utilisé à 3 niveaux du parcours : 

Lors d’une hospitalisation long séjour :

L’autorééducation permet de rendre le patient plus autonome sur le plateau technique et de poursuivre les soins en chambre. Il facilite également la gestion de groupe de patients sur le plateau technique.

En chambre, l’autorééducation permet de poursuivre le travail de rééducation en dehors du plateau technique et de compenser les jours où il n’y aurait pas ou peu de séances de rééducation prévues.

Par exemple : le patient réalise des exercices d’autorééducation dans sa chambre le week-end, le patient gère les exercices prescrit à l’aide d’un écran tactile sur le plateau technique, un groupe de patients suit les exercices vidéos didactiques sur écran pour les reproduire avec la supervision d’un professionnel de santé.

Lors d’une hospitalisation de jour :

Idéale pour l’e-hdj, l’autorééducation est utilisée sur le plateau d’exercices lors de la venue en centre, mais aussi à domicile, lors des séances de rééducation à distance. Dans ce cadre de prise en charge hybride, les programmes d’autorééducation, basés sur des exercices vu en centre avec le professionnel de santé, sont un réel plus pour le traitement du patient.

Par exemple : le patient réalise ses exercices d’autorééducation chez lui, en suivant une vidéo didactique dudit exercice, tout en se remettant à ces activités quotidiennes. 

Une fois de retour au domicile :

De retour au domicile, le patient continue de faire des exercices d’autorééducation, pour conserver les bénéfices de la rééducation faite en établissement de santé et continuer à améliorer son état de santé. Il devient ainsi l’acteur principal de sa rééducation.

Exemple : le patient réalise quotidiennement des programmes d’exercices prescrits et vu dans l’établissement de santé, le suivi kiné à domicile adapte le programme d’autorééducation au fur et à mesure pour poursuivre le rétablissement.

Vous souhaitez mettre en place l’autorééducation dans votre établissement de santé ? 

Découvrez la solution d’Axomove pour faciliter l’autorééducation et améliorer l’observance de vos patients :

-> + de 1000 exercices vidéos adaptées aux différentes pathologies

-> Création simple et rapide de programmes d’exercices d'autorééducation sur mesure

-> Données de suivi pour suivre l’état de santé de vos patients

-> Téléconsultation pour garder le lien après le retour à domicile

Découvrez notre solution

 Réservez votre démo

Commentaires