Comment la vidéo aide vos patients à faire leurs exercices de kiné ?

support-video-vs-papier-motivation-autoreeducation

Les kinésithérapeutes sont confrontés au quotidien à la faible motivation des patients à réaliser leurs exercices de rééducation fonctionnelle en dehors des séances: “94% des kinésithérapeutes donnent des exercices à réaliser à domicile mais 65% des patients ne les réalisent pas.” [1]

Il est vrai que pour le patient, effectuer ses exercices à domicile en autonomie n’est pas toujours chose aisée, cependant il est possible de l’accompagner pour le motiver et l’aider à réaliser ses exercices.

La prescription d’exercices vidéo: une solution?

Aujourd’hui le principal support de prescription d’exercices reste les consignes papier manuscrites et/ou schématisées dont l’efficacité est remise en cause dans plusieurs études scientifiques. [2]

Il existe cependant des solutions pour aider le patient à la réalisation de ses exercices à domicile comme par exemple la prescription d’exercice vidéo.

Dans une étude réalisée en 2004 par Reo Mercer, il est démontré que la prescription d’exercices vidéo est plus efficace que la prescription papier pour la réalisation de programmes d’exercices par des personnes saines.

Consignes vidéo VS consignes papier : quelle influence sur la motivation du patient ?

Etude pilote au centre de rééducation de l’Espoir de Lille

Axomove a mis en place une étude pilote au centre de l’Espoir, centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle spécialisée, basé à Lille. Celle-ci s’intéresse à identifier si la motivation des patients à réaliser leurs exercices en autonomie augmente lorsque les exercices donnés par le kinésithérapeute sont sous forme vidéo plutôt que sur un support papier.

Cette étude porte sur 20 patients lombalgiques (10 femmes et 10 hommes), âgés en moyenne de 47 ans, en première semaine d’admission en hôpital de jour au centre L’Espoir.

Le protocole

L’échantillon de patients a été divisé en 2 groupes qui ont réalisé 3 phases de 5 exercices identiques à l’aide des 2 types de supports (papier et vidéo).

Le groupe 1 a débuté la première phase de réalisation d’exercices avec le support vidéo, puis la phase 2 avec le support papier et la phase 3 à nouveau avec le support vidéo.

Le groupe 2 a effectué la phase 1 et 3 avec le support papier et la phase 2 avec le support vidéo.

Après chaque phase d’exercices, les patients ont dû répondre à un questionnaire comportant les items suivants: profil motivationnel, mesure des émotions, perception de l’effort et de la charge mentale, mesure du plaisir dans l’activité physique, mesure de la motivation. Durant toute l’expérience, les participants étaient équipés de 3 électrodes reliées à un boîtier électronique pour mesurer la variabilité de la fréquence cardiaque.

Les résultats

➡️ La vidéo influe positivement sur les principaux facteurs de la motivation: le plaisir ressenti et l’envie de poursuivre une activité physique

Les patients réalisant leurs exercices via le support vidéo ressentent un niveau de plaisir plus important et plus fréquent comparativement au support papier.

Alors que 30% souhaitent abandonner avec le support papier, aucun patient ne souhaite abandonner la poursuite de son programme avec le support vidéo.

Support-video-vs-support-papier-autoreeducation

➡️ La vidéo procure plus d’émotions positives que le papier lors de la réalisation d’exercices et le papier nécessite une exigence mentale plus élevée.

Les consignes données avec le support vidéo sont plus faciles à comprendre et demandent moins d’effort mental que le support papier.

Les émotions positives ressenties avec la vidéo telles que le plaisir, l’amusement, l’intérêt ou encore le consentement sont plus intenses qu’avec le papier. De plus les émotions négatives telles que la tristesse, la honte ou encore la peur sont plus présentes via le support papier.

support-video-vs-support-papier-autoreeducation-emotion

➡️ Même les patients plus âgés ont un plaisir ressenti et une motivation à poursuivre les exercices en regardant les vidéos plus fort qu’avec le support papier

Alors que nous pourrions penser le contraire car seulement 31% des seniors déclarent regarder des vidéos sur internet [3])

Pour résumer

La motivation à réaliser une activité physique peut donc être influencée par des facteurs extrinsèques liés à l’environnement (le lieu, le support et le matériel utilisé…) ou intrinsèques comme le plaisir, l’émotion, la charge mentale et la perception de l’effort. Ce sont principalement ces facteurs que nous avons cherchés à analyser dans cette étude quant à l’influence du support de consignes (papier ou vidéo) sur la motivation de patients à réaliser des exercices de rééducation en autonomie.

Ses premiers résultats suggèrent une influence positive du support vidéo sur l’envie et la motivation de poursuivre des exercices dans le temps par les variables du plaisir et de l’émotion. Ces résultats montrent également que réaliser des exercices de rééducation à l’aide de consignes papier demande un plus grand effort cognitif au patient et augmente ainsi son intensité émotionnelle. Cette intensité émotionnelle déduite de la variabilité de la fréquence cardiaque du patient est d’ailleurs révélatrice d’une plus grande stimulation des émotions négatives avec le support papier en comparaison du support vidéo.

Etude réalisée par Axomove en partenariat avec le centre de rééducation l’Espoir de Lille

Sources:

  1. Etude pilote Axomove septembre 2018
  2. Reo, J. A., & Mercer, V. S. (2004). Effects of live, videotaped, or written instruction on learning an upper-extremity exercise program. Physical Therapy, 84(7), 622‑633.
  3. Baromètre TNS Sofres 2016 sur les 55 ans et +

 

 

Commentaires