Comment et pourquoi intégrer le numérique dans le parcours de soins des séniors ? 

rreducation-seniors-technologies

Comment et pourquoi intégrer le numérique dans le parcours de soins des séniors ? 

Dans un précédent article, nous faisions un point sur la santé des séniors, qui sont de plus en plus présents dans la population française. Dans les SSR (soins de suite et réadaptation) l’âge médian des patients est d’ailleurs de 80 ans.

Les demandes pour une place en SSR de cette population vont continuer à augmenter : rééducation du genou après une prothèse totale, rééducation de la hanche après une prothèse, rééducation suite à une fracture du col du fémur,... Les raisons sont multiples.

Depuis plusieurs années, de plus en plus de solution e-santé sont créées pour améliorer les parcours de soin des patients en établissement de santé : suivi des indicateurs santé, application de télérééducation, télémédecine, numérisation des dossiers, partage digital entre les praticiens, messagerie sécurisée, logiciel d’aide à la prescription,... Les solutions sont larges et de plus en plus utilisées par les professionnels de santé.

S'il est prouvé que la mise en place d’outils numériques a un impact positif dans les parcours de soin (pour le patient comme pour l’établissement de santé), les séniors sont une population qui a encore du mal à se faire à ces nouveaux dispositifs. À partir de 75 ans, on parle même de fracture numérique ! Nous allons détailler ici les bénéfices pour les personnes âgées d’utiliser les nouvelles technologies à leur disposition et comment les aider à les prendre en main.

Pourquoi intégrer les outils numériques dans les parcours de soins des personnes âgées ?

1) Accélérer la rééducation et le retour à domicile 

Grâce aux nouvelles technologiques, les parcours de soin deviennent innovants et plus performants ! Il est plus simple de suivre l’état de santé des patients pour personnaliser leurs programmes de rééducation, plus facile de les motiver et de leur dédier du temps.

Tout cela contribue à améliorer la rééducation et permet un retour à domicile plus rapide.

2) Faciliter la compréhension et la reproduction d’exercices de rééducation 

 Il est fréquent que les séniors soient perdus lors de la réalisation d’exercices en autonomie : mauvaise compréhension, mauvaise mémorisation, peur de mal faire ou de se faire mal,... 

Des outils tels que les applications de téléréducation rendent plus simple la reproduction d’exercices par le patient, en centre, mais aussi une fois de retour à domicile.

Avec le coaching vidéo par exemple :  le patient voit le modèle pratiquer les mouvements à faire, il a moins peur de se tromper dans l’exercice et peut le refaire en même temps. De plus, des consignes orales permettent de guider et d’accompagner le patient dans la réalisation de ses programmes d’exercices kinés.

3) Les rendre plus autonomes et limiter la dépendance

 Un certain nombre de séniors hospitalisés montrent une dépendance allant de forte à moyenne :

Mettre en place des dispositifs numériques adaptés permet d’améliorer l’autonomie des séniors, qui peuvent par exemple :

  • - consulter simplement leur dossier médical
  • - accéder aux comptes rendu des différents professionnels de santé à un seul endroit, 
  • - suivre leurs indicateurs de santé pour constater leur amélioration 
  • - réaliser des exercices kiné en autonomie dans leur chambre en complément des séances sur le plateau techniques

L’augmentation de l’autonomie des patients âgés permet également à l’équipe médicale d’avoir plus de temps pour chaque patient et gérer ainsi plus facilement leur file active.

4) Augmenter la motivation des patients séniors en les faisant devenir acteur de leur rééducation

On le sait : un patient motivé est la clé pour une rééducation efficace. Pour cela, il est primordial de rendre les patients moteur de leur rééducation ! Le numérique est une bonne piste pour cela : 

  • - Avec des outils pédagogiques (vidéos, quiz…) il est possible d’informer et sensibiliser les patients à leur pathologie. Avec une meilleure compréhension de cette dernière , ils seront plus à l’aise et cela donnera du sens à leur rééducation.
  • - Les serious game : idéal pour développer la motivation intrinsèque, les jeux rendent ludiques la rééducation ! On peut alors observer une réalisation des exercices par plaisir de faire l’activité en elle-même et non par obligation.
  • - Le coaching vidéo : comme expliqué plus haut, il rassure le patient et le guide dans la réalisation de son programme de rééducation.

Consultez notre article dédié au développement de la motivation chez les patients !

5) Faciliter la communication entre les professionnels de santé 

De nombreuses plateformes permettent d’avoir accès au dossier complet du patient pour l’ensemble de son équipe médicale. Idéale pour retrouver toutes les prescriptions faites, l’historique du patient ou faire des comptes rendus au médecin traitement. 

Le numérique permet de fluidifier les échanges entre confrères et génère moins de papier à traiter. 

6) Limiter les trajets lors d’hospitalisation de jour (hdj)

Dans le cadre d’une hospitalisation de jour, le numérique permet de faire de l’e-hdj : le patient réalisera des prises en charges directement à son domicile au lieu de venir en SSR. Avec des solutions comme la téléconsultation et le coaching vidéo par exemple. 

L’avantage étant de laisser le patient dans son cadre habituel pour le rassurer, d’éviter des trajets supplémentaires trop fréquents et réduire le nombre de patients présents sur le plateau technique du centre. Tout cela en améliorant le confort de vie du patient et de son entourage, un patient moins fatigué par les trajets sera un patient plus réceptif à sa rééducation !

 

Comment intégrer les différents outils numériques dans la rééducation des séniors ?

Convaincu par les bénéfices du numérique chez les séniors ? Il faut maintenant convaincre et aider les patients âgés pour leur prise en main ! Voici quelques pistes pour vous rendre la tâche plus facile : 

1) Compter sur les aidants

aidant-reeducation

Les aidants sont un véritable pilier dans le parcours de soin des patients séniors, ils seront des alliés de taille dans la mise en place de nouveaux dispositifs !

Ils pourront assister le patient dans son utilisation, mais également se faire épauler dans leur rôle.

Cas concret : si l’on reprend l’exemple du coaching vidéo, l’aidant affiche sur son ordinateur le programme d’exercices vidéo, au domicile du patient, pour qu’il puisse refaire les exercices en autonomie.

2) Rassurer les patients sur l’utilisation et la sécurité de leurs données

Un des freins des séniors vis-à-vis de la technologie vient de la peur de voir leurs informations utilisées à mauvais escient. Vous pouvez les rassurer en expliquant que les données sont traitées de manière sécurisée, comme le prévoit la loi.

3) Une proximité avec le professionnel de santé

Vous pouvez mettre en avant le lien préservé avec les professionnels de santé, surtout avec la pénurie de soignant actuel. La communication est facilitée grâce à des outils de suivi des données santé, la téléconsultation, les messageries, les dossiers partagés,...

4) Préparer le retour à domicile depuis le SSR

Certains dispositifs sont utilisables de manière hybride : depuis le centre et au domicile du patient. Ce type d’outil est idéal, car il permet aux séniors de s’y familiariser lors de leur rééducation et de l’inclure dans leur quotidien.

Une fois de retour à domicile, ils continueront spontanément et sans difficulté à utiliser le même outil.

Cas concret : un écran est mis à disposition sur le plateau technique avec l’application Axomove pour le coaching vidéo. Le patient réalise des séances en autonomie en regardant les vidéos et continue à se servir d’Axomove pour ses séances d’autorééducation une fois chez lui.

Envie de mettre en place un outil innovant pour améliorer la rééducation de vos patients ? 

Découvrez notre application de coaching vidéo ultra personnalisable :

+ de 1000 vidéos d'exercices d'autorééducation

+ de 50 programmes d'autorééducation classés par pathologie

Un accès dédié pour chaque patient

Un suivi performant de l'observance et de l'état de santé

Découvrez notre solution

Sources : 

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/ssr

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-03/22-14.pdf

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2016-12/plaquette_ssr_vf.pdf

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1957255717300135?via%3Dihub

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2020-10/cp_panel_medecins_1_0.pdf

https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub/files/PDF/Etude%20CNAV%20x%20WTC%20Publics%20seniors%20inclusion%20numerique.pdf

https://www.institutmontaigne.org/publications/parcours-patient-parcours-du-combattant

https://www.institutmontaigne.org/publications/e-sante-augmentons-la-dose

Commentaires